Exploration à Rupac

Exploration à Rupac

 

Pour les deux ans de Mil Colores Por Descubrir, nous sommes partis faire une exploration que nous avions en tête depuis environ… 2 ans !

Comme toujours, les explorations se font au gré des opportunités, du budget, du temps disponible et du climat. Notre projet de trek dans une cordillère inexplorée ayant été remise à l’année prochaine à cause du mauvais climat dans les Andes, nous avons décidés d’aller faire un petit tour à Rupac avant la fin de l’année !

 

Mais au fait qu’est ce que Rupac ?

Rupac fut une ville construite par l’ethnie Atavillos qui régnait sur une partie des cordillères de la vallée du fleuve Chancay entre 900 et 1400. Comme beaucoup de sites archéologiques du Pérou, Rupac avait une fonction administrative, défensive et religieuse. Le site est situé au sommet d’une crête et surplombe la vallée, il est célèbre pour ses Kullpis (ou Cullpis), des constructions rectangulaires caractéristiques des Atavillos pouvant mesurer jusqu’à 7 mètres de haut.

 

Partis tard de Lima, nous avons gagnés le village de la Florida en fin de journée et nous sommes partis pour une montée qui s’est terminée en nocturne à la frontale (au moins le soleil ne gêne pas entre 18h et 20h :D). Après une bonne nuit de repos sous la tente, nous rejoignons le village d’altitude de Pampas, la montée vers Rupac nous à tout de même demandé pas mal d’énergie, plus à cause du climat et du poids du sac que de la difficulté de rando en elle même ! Arrivés au sommet de la montagne, le site archéologique de Marco Kullpi nous plonge dans l’ambiance du lieu : perché sur un promontoire rocheux, Marco Kullpi ressemble à un petit château fort avec son mur d’enceinte, ses bâtiments et sa porte d’entrée.

Une dernière montée nous emmène alors jusqu’au site archéologique de Rupac, nous sommes surpris par l’ampleur du site et la bonne conservation des bâtiments ! Après une petite pause dans un secteur funéraire plein d’os, on recherche un coin pour monter le camp. Les terrasses situées de l’autre coté du site sont parfaites même si la tente est un peu trop près des Chullpas pleines d’ossements : j’ai beau expliquer à Mayra que les Atavillos vivaient avec les momies dans leurs Kullpis (voir schéma) elle n’aime pas trop dormir avec la tente à 50 cm des morts !

Dans l’après-midi, un condor viens nous survoler (voir nous frôler !), le bruit de l’air qui siffle dans les ailes est impressionnant, il est rare d’en voir un d’aussi près. Évidemment on n’est jamais prêt avec l’appareil photo quand il se passe des choses comme ça…

On se lance ensuite dans l’exploration des fameux Kullpis des Atavillos, ces édifices carrés ont pour la plupart un usage domestique. L’entrée se fait par une porte toute petite (en fait il faut généralement ramper) même si les pilleurs ont souvent détruit l’entrée originale. Puis on arrive dans la pièce principale généralement assez large et très haute. Tout autour, des portes donnent accès à des greniers et d’autres pièces pour la plupart situées en hauteur. Certains Kullpis possèdent aussi un partie souterraine et une cheminée (ou conduit d’aération) qui est aussi un élément impressionnant. Voir le schéma de la vue en coupe c’est plus explicite !

Vu de l’extérieur, difficile de dire ce qui est le plus impressionnant dans les Kullpis : le maçonnerie parfaite des immenses murs, la grande « niche » qui forme une fausse porte décorative ou les superbes toits en lauzes avec une avancée envahis par la végétation.

Le superbe coucher de soleil complète cette belle journée à Rupac. Après une nuit avec beaucoup de visiteurs nocturnes (mulots? renards? perdrix? en tout cas il y a plein de bêtes ici…), le lever du soleil réserve encore de belles surprises notamment la vue de la vallée avec la mer de nuages de la brume côtière. La rude descente jusqu’à la Florida nous fait souffrir (et promettre de ne plus jamais oublier les bâtons !) et il est temps de retourner à Lima retrouver le chaos et le bruit de la capitale.

On promet de revenir très vite pour continuer d’explorer cette superbe vallée de Chancay très différente des vallées du Sud de Lima : peu peuplée, propre, tranquille et pleine de surprises : chemins incas, sites archéologiques, etc.

Une excursion de 2 jours à Rupac sera déjà disponible d’ici une semaine et une excursion de 3 jours devrait être prête d’ici 2015, reste à faire une autre exploration pour rechercher les chemins !

 

 

 

Catégories : Actualités | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :